Teilen
  • Publier sur Twitter
  • Google +1
  • Afficher l'image
  • Partager le produit

Arbre pour arbre

Parador soutient Felix Finkbeiner et son initiative Plant-for-the-Planet

Articles similaires

Les arbres sont notre joker à long terme

Aller à l'article

Tandis que la sœur crie en enlevant un frelon de ses longs cheveux, Felix reste impassible. Pourquoi ne sommes-nous pas capables d'appliquer les recommandations des experts climatiques ? Si nous les enfants n'agissons pas aujourd'hui, il sera trop tard !

Malgré son jeune âge, cet activiste écologique est très indépendant et sûr de soi. Après tout, Felix Finkbeiner a reçu de nombreux prix dans le monde entier pour l'initiative Plant-for-the-Planet qu'il fonda en 2007. Des célébrités telles que le prince Albert de Monaco ou Gisele Bündchen ont posé pour sa campagne de protection climatique Stop talking-Start planting!

Klaus Töpfer est le patron de l'organisation. Tout commença simplement : alors que Felix préparait un exposé sur le réchauffement planétaire, il trouva des informations sur Wangari Maathai et son organisation de protection de l'environnement Green Belt sur l'Internet. En trente ans, cette femme planta plus de trente millions d'arbres au Kenya et dans d'autres pays d'Afrique pour s'opposer à la déforestation et l'érosion du sol. Inspiré par l'idée de la lauréate du Prix Nobel de la paix, Felix conclu ainsi son exposé : nous les enfants devons planter un million d'arbres dans chaque pays du monde ! La directrice de son école l'envoie par la suite faire des conférences sur la durabilité dans d'autres écoles ; un nombre incroyable d'enfants se joint activement à lui pour planter des arbres et s'engager en faveur de la justice climatique. Peu après, des enfants du monde entier on créé leurs propres projets par Internet sur le site de la jeune organisation : plant-for-the-planet.org. Felix et ses ambassadeurs climatiques tiennent des conférences et des académies pour enfants dans des pays tels que la Chine, le Japon et la Corée du Sud, la Norvège, les États-Unis, le Mexique, l'Italie, l'Espagne, l'Autriche et dans une grande partie de l'Afrique, devant le parlement européen et les Nations Unies.

« Pour nous les enfants, ce n'est pas une question d'embellissement de la nature ! » 

Le thé est prêt, le sachet lancé d'une main sûre atterrit sur un petit tas de compost. 

« Nous exigeons que les adultes arrêtent enfin de nous raconter des histoires. Chaque année lors des conférences climatiques en décembre et lors des sommets G8 en été, on annonce des objectifs de protection climatique radicaux. Mais on est toujours très loin de les concrétiser. 30 000 enfants meurent de faim chaque jour dans les pays pauvres, tandis que dans les pays riches, les adultes produisent une quantité excessive de dioxyde de carbone. Il faut arrêter ca ! ». Les futurs projets de Felix sont osés, mais ils pourraient quand même être réalisables. Felix Finkbeiner désire créer un parti des enfants à l'échelle mondiale ; des lois globales doivent veiller à réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre. « Nous nous organisons actuellement comme les jeunes manifestants dans les pays du monde arabe et désirons comme eux mener une révolution en douceur ». Et à côté de ces projets, Felix désire planter 1 000 milliards d'arbres avec ses associés. 1,2 %, à savoir 12 milliards d'arbres, ont déjà été plantés au cours des cinq dernières années. Parador s'engage pour contribuer à réaliser prochainement cet objectif ambitieux : pour chaque paquet vendu de la nouvelle gamme de sols Eco Balance, Parador plante un arbre en commun avec Plant-for-the-Planet. Est-ce que Felix Finkbeiner n'a pas peur que les lobbys influents et les politiciens inertes réduisent son rêve à néant ? «Aucun soucis », Felix montre le plafond de la cabane. 

« C'est comme pour nos frelons : parfois, ils se rapprochent et on a un peu peur. Mais en fait, ils ne font rien. Et il faut savoir aussi que seule la reine survit à l'hiver ».

Please confirm your language in order to continue